25. oct., 2021

Critique de Nancy Crousset

« Les 7 vies de Béatrice de Cathy Verreault est un roman qui se lit d’un trait. Personnellement, j’ai eu de la difficulté à arrêter de le lire, car l’écriture est si fluide et intéressante, dénudée de longues et lourdes descriptions. L’autrice écrit habilement et va directement à l’essentiel. Elle a un style direct. Pas de badinage! Pour ceux et celles qui aiment aller à l’essentiel et que les longues descriptions vous ennuient, tout comme moi, ce roman vous séduira.
 
Dès l’ouverture des premières pages, déjà, la table des matières a suscité grandement mon intérêt. Elle m’a donné le goût de le lire. Les 7 vies de Béatrice sont métaphoriques, car chaque vie réfère à un homme: ces sept hommes qu’ils soient amants, amis ou fantasmes ont marqué, chacun à leur manière, la vie du personnage.
 
Comme je viens moi-même d’un petit village entre Matane et Ste-Anne-des-Monts, aujourd’hui exilée dans l’Ouest canadien, j’ai pu, à travers ce roman, « sentir » l’odeur de la mer qui a bercé ma jeunesse et j’ai revu à travers l’imaginaire de l'autrice ces lieux si familiers. Ayant aussi vécu à Rimouski où Béatrice, le personnage principale, fait ses études collégiales, tout me parlait. Le réalisme de ce récit me semblait tout à fait vraisemblable et l’intrigue a su captiver mon attention et aviver des souvenirs. J’avoue que j’aurais voulu plus de détails parfois concernant certains hommes de la vie de Béatrice, car j’avais le goût de m’attacher encore plus à eux. À mon humble avis, il y aurait eu du potentiel pour aller plus loin dans certaines histoires sans perdre le style direct de l’autrice. 
 
La fin est loin d’être banale. Elle est inattendue et a suscité plusieurs questionnements chez moi et m’a donné le goût de discuter avec l'autrice: Est-ce que l’autrice est allée dans ces lieux? A-t-elle vraiment rencontré cette dame ou si cette fin est le fruit de son imagination? Bref, je suggère vivement la lecture de ce roman pour ceux et celles qui aiment l’odeur de la mer et qui se questionne sur leurs choix de vie…